Chantal Thomass, les dessous du chic

 

 Chantal Thomass

 Une histoire

    Dans le monde de la lingerie raffinée et sexy, Chantal Thomass est une référence. Initiatrice des dessous à porter dessus, elle sublime la sensualité de la femme par ses créations. Bustiers, guêpières, porte-jarretelles, bas en dentelle, froufrou, combinaison, soutien-gorge… pour elle la lingerie n’est pas une mode à suivre, c’est un état d’esprit.

    On doit à Chantal Thomass le décloisonnement des genres. Avant qu'elle ne s'intéresse à la lingerie, celle-ci était sagement utilitaire, froufrous et autres touches sexy étant réservés aux belles des cabarets.

    La petite Chantal n'en est pas à son premier coup d'éclat : déjà toute petite elle customisait son rébarbatif costume d'écolière et dessinait des tenues originales que sa mère - couturière d'usine - réalisait. Passionnée par la couture et le stylisme, elle entre en apprentissage chez Dorothée Bis, où elle apprend les rudiments du métier, ce qui lui permettra de se lancer en 1967. C'est la lingerie qui la fait vibrer, mais pas celle de l'époque couvrante, ringarde et anti-sexy. Elle plonge donc dans les archives du début du siècle où cocottes et danseuses de cabaret affichaient des sous-vêtements dignes de ce nom.

    En 1970, elle présente sa première collection, sa mère étant toujours celle qui réalise ses modèles. Cette présentation fait l'effet d'une bombe : porte-jarretelles, corsets, autant de pièces outrageusement sexy sont proposées à la bonne société. Les unes hurlent au scandale, tandis que les autres se réjouissent de cette nouvelle liberté qui leur est offerte. L'univers qui y est proposé est foncièrement pin-up et s'adresse à une femme audacieuse, assumant sa sensualité.

    La lingerie, qui jusqu'alors était reléguée entre gaines et culottes montantes intemporelles, se voit soumettre le traitement du prêt-à-porter. Chantal Thomass l'aborde comme les créateurs de mode, en proposant des collections à chaque saison, développant son concept et déclinant différents thèmes. Vu l'engouement que suscite son travail, elle propose quelques années plus tard une gamme entière de collants et de bas en dentelle qui génère l'enthousiasme.

    Cependant, un coup du sort va lui faire stopper son ascension fulgurante : en 1995 son actionnaire lui retire son poste et ne lui permet plus d'utiliser son propre nom… Chantal Thomass ne s'avoue pas vaincue et parviendra à récupérer son nom trois années plus tard. En 1999, c'est une femme plus que jamais déterminée à faire voler les tabous en éclats qui s'associe avec le groupe Sara Lee.

    La même année, le boulevard Haussmann est en effervecence… des mannequins vivants présentent la collection derrière les vitrines des Galeries Lafayette ! Cela devait durer 25 jours, mais au bout d’une semaine, le magasin annonce à la presse qu’il renonce au projet, sous la pression des mouvements féministes dénonçant « la marchandisation des corps » et un « diktat des modèles sexistes » ! Chantal Thomass, provocatrice ? un brin, oui... elle voulait représenter les femmes « dans leurs moments de détente de façon idéalisée avec de jolies filles »…en tout cas son retour a marqué les esprits !

    Si certaines refusent que la lingerie coquine soit devenue un objet de consommation à part entière, les faits sont là : Chantal Thomass est parvenue à ce que les femmes osent s'offrir des sous-vêtements, au coup de cœur et sans tabous. D'ailleurs au sein de la mode chacun reconnaît son talent et son influence : en 2001, elle fait même l'objet d'une rétrospective au Musée de la Mode de Marseille.

De ses débuts ultra coloré, hippie des années 70, aux années 2000. En 2002 elle sera exposée au musée des Arts et de la Dentelle à Calais.


    Le premier parfum est sorti. Gourmand et voluptueux, il séduira aussi par son joli flacon orné d’une jarretière. De nombreux produits dérivés suivirent notamment un deuxième parfum "Ame coquine" reprenand l'idée de la jarretière cepandant plus légère et rosé.

 


    En décembre 2004, Chantal Thomass ouvre une merveilleuse petite boutique, 211 rue St Honoré, style Napoléon III, un vrai bijou. Conçu et décoré par Christian Ghion, le lieu est à la fois sophistiqué et chaleureux. Bas, collants, nuisettes, parfums, petits sacs à main… ce boudoir revisité et stylisé deviendra vite le temple de la lingerie raffinée. «J'ai développé des petites lignes exclusives qu'on ne trouvera qu'ici et tous les mois de nouveaux modèles plus luxueux et plus chers viendront se rajouter. J'avais envie de refaire des corsets, des combinaisons de satin, des peignoirs de dentelle, des étoles de plumes.»



 

    Une interview de Chantal Thomass dans laquelle elle explique sa rencontre avec les fondateurs de P&B euro beauty agency qui sont les créateurs de son parfum ainsi sa rencontre avec Benoit Devarrieux, coprésident de l'agence Devarrieux-Villaret.

    "J'ai rencontré Benoit Devarrieux en 1981 grâce au photographe Jean-François Jonvelle. À l'époque, faute de moyens, je ne communiquais pas sur mes créations. Benoît a eu l'idée de me mettre en scène dans un fauteuil, en ombres chinoises. C'est sa femme, Martine, qui m'a prise en photo. Ensuite, nous avons multiplié les petits "coups" médias : une page dans Libération à la veille des défilés, des cartons d'invitation amusants, etc. Au fil du temps, je suis devenue mon propre logo. Dans la lingerie, aucune autre créatrice n'incarne une marque. »


    "J'ai toujours voulu lancer mon parfum. J'ai enfin trouvé les partenaires, Alain Bothorel et Jérôme Palatin, fondateurs de P&B. Christophe Reynaud a créé un jus frais, fruité puis poudré, qui évoque le rouge à lèvres. Sylvie de France a dessiné le flacon, avec une couture de bas et une dentelle de jarretière. Une campagne est prévue en avril, signée de l'agence Loeb qui travaille déjà pour Sara Lee. Cela a pris six mois, mais nous avons su éviter le voyeurisme et les clichés. »


Nous avons rencontré Stephane Taitinger : Responsable Marketing Développement qui a participé au développement du parfum de Chantal Thomass et qui nous a décrit la créatrice ainsi que son projet qui a, aujourd'hui, abouti aux parfums et produits dérivés.


 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×