Guerlain, le musicien des odeurs

    Né d'un père marchand d'épices, Pierre François Pascal Guerlain grandit dans les odeurs. Il devient à dix-neuf ans commis marchand chez un fabricant en parfumerie. Il se rend ensuite en Angleterre alors berceau des fragrances et des parfumeurs les plus réputés dans le monde, pour suivre des études de médecin chimiste. Après les nombreux refus des coiffeurs de commercialiser ses créations, Pierre François Pascal Guerlain décide de n'être distribué que par lui-même dans la capitale. Il ouvre donc une boutique, en 1828, au 42 rue de Rivoli, au rez-de-chaussée de l'hôtel Meurice, lieu de villégiature privilégié des Britanniques avec pour enseigne "Parfumeur Vinaigrier".

    Il propose alors savons, vinaigres de toilette et parfums de grandes maisons anglaises, des eaux de Cologne et des préparations thermales préparées dans son usine de fabrication près de l'Arc de Triomphe, mais également des accessoires pour femmes, poudriers, polissoirs en ivoire.

    A l'époque, le parfum n'est pas en odeur de sainteté. Apanage des courtisanes, il est suspecté de vulgarité. Jamais les essences ne doivent toucher le corps, seulement le papier à lettres, les gants.

    Précurseur, Pierre François Pascal Guerlain pressent que les moeurs vont évoluer. C'est rue de la Paix, alors carrefour de l'élégance, qu'il propose, depuis 1839, des fragrances sur mesure pour de nombreuses personnalités.

    C'est à lui que s'adresse Honoré de Balzac, sur le point d'écrire César Birotteau, l'histoire d'un parfumeur parisien. Fournisseur depuis 1842 de la grande duchesse de Bade, de celle de Wurtemberg et de Sa Majesté la reine des Belges, la maison vend dans toute l'Europe grâce à des dépositaires et ouvre en 1851, un magasin à Londres.

    Cliente de prestige pour l'eau de Cologne impériale, première fragrance de la maison Guerlain créée en 1830, l'impératrice Eugénie la reçoit , en 1853, l'année même de son mariage avec Napoléon III, dans un flacon créé spécialement à son intention: rond, décoré d'une constellation d'abeilles moulées en relief, avec une étiquette vert-Empire et l'aigle impérial.

Cette création vaut à Pierre François Pascal Guerlain le titre de "parfumeur breveté de Sa Majesté". L'eau de Cologne Impériale compte encore aujourd'hui une clientèle importante. Et le flacon n'a pas changé.

    En 1862, deux ans avant son décès, Pierre François Pascal cède la conduite de sa maison  à son fils aîné Aimé qui poursuit l'oeuvre de son père et s'associe en 1874 avec son frère, Gabriel, le gestionnaire. La maison, dès lors, va se singulariser par le "nez" maison toujours issu de la famille et par le couple créateur-gestionnaire également familial.

    Aimé crée des parfums dont les noms évoquent des contrées lointaines ou mystérieuses telles que United States Perfume, Far West ou encore Oppobalsam de la Mecque, des fleurs ou des rêves avec Fleur d'Italie (1884), Skine (1885) ou encore Rococo (1887).

    Avec Jicky, surnom de son neveu Jacques ou peut-être le nom d'un amour de jeunesse, Aimé révolutionne en 1889 le parfum, alors considéré comme devant être la photographie d'une fleur, en utilisant, pour la première fois, des composants de synthèse (coumarine, linalol et vanilline) quand jusqu'alors étaient seuls tolérés les bouquets floraux, à base d'extraits de fleurs ou d'infusions de produits naturels.

    Ce parfum fut d'abord adopté par les hommes et dédaigné par les femmes tant semblait brutale sa compositon offrant une pointe d'odeur animale inconnue jusqu'alors. Gabriel dessina le flacon en hommage à son père avec un bouchon de champagne.

    En 1890, c'est Jacques, le fils de Gabriel qui devient le nouveau créateur de la maison et son frère Pierre, le gestionnaire à qui Aimé cède en 1894 la propriété de la maison. Entre 1890 et 1900, pas moins de dix nouvelles fragrances sortent, tous les ans, de la maison.

    Le roman de Claude Farrère La bataille et son héroïne inspirent en 1919 le choix de Mitsouko( "mystère" en japonais) qui, grâce à la découverte de l'aldéhyde C14 en 1908 ouvre la voie à tous les chyprés fruités.


 

 

    Deuxième révolution initiée par Guerlain en 1925: avec Shalimar, Jacques ouvre la voie à une nouvelle famille olfactice, les parfums orientaux.

    Le 27 avril 1938, la maison Guerlain ouvre le plus grand institut de beauté du monde, décoré par Christian Bérard et Giacometti, dans l'hôtel particulier de la famille, construit en 1914 par l'architecte du Ritz, au 68 avenue des Champs Elysées. Victime de bombardements pendant la Seconde Guerre Mondiale, l'usine Guerlain de Bécon-les-Bruyères reste silencieuse jusqu'à la Libération quand les soldats américains faisaient la queue devant la boutique des Champs-Elysées pour offrir à leur fiancée un peu de l'air de Paris.

    Ode sera le dernier parfum créé par Jacques, en 1955, avec la collaboration de son petit-fils Jean-Paul. Ce dernier, alors âgé de dix-huit ans, raconte qu'il est entré dans la parfumerie "par erreur" puisque c'est son frère aîné Patrick qui était destiné à devenir le "nez" maison. Mis, un jour de 1955, au défi par son grand-père de reconstituer le parfum de la jonquille perdu, il mélangea produits de synthèse et essences naturelles si bien que son grand-père crut qu'il avait retrouvé le flacon égaré.

    C'est en 1959 qu'il créa son premier parfum, à la demande du distributeur du Mexique qui se plaignait du manque d'eau de toilette masculine. Vetiver est une eau de cologne masculine à base de tabac, de cuir, de mousse des bois, associée à une racine que l'on trouve dans l'océan indien, le Vétyver.


        Il lance, après Champ d'arômes en 1962, le parfum pour homme Habit Rouge destiné au marché mondial et qui retranscrit l'odeur puissante et charnelle du cheval mêlée aux effluves du cuir des harnachement. Passionné d'équitation, Jean-Paul Guerlain a choisi ce nom donné aux vestes des cavaliers anglais en compétition.

 

     Il créera ensuite de nombreux parfums en hommage à plusieurs femmes, dont Nahéma en 1979 en pensant à Catherine Deneuve, ou bien Samsara en 1989 en hommage à Dacia de Peuw.

 

 

 

 

    Guerlain est la seule maison qui utilise 80% de matières premières naturelles. Jean-Paul Guerlain parcourt le monde à la recherche des plus belles matières premières pour la composition de ses parfums.

    La maison reste familiale jusqu'en 1994, date à laquelle un célèbre couturier Christian Dior (société LVMH) rachète plus de la moitié du capital pour en devenir actionnaire à 100% en 1996. Mais malgré cela, la famille Guerlain a encore son mot à dire avec Eric Guerlain, vice-président du conseil d'administration de Christian Dior et Edouard Guerlain qui est au collège des censeurs de la maison de couture. Jean-Pierre Guerlain, alors président du conseil de surveillance de Guerlain, décède en 1997 ainsi que Jean-Jacques, vice-président.

    Depuis, Guerlain a ouvert de nombreux magasins et la marque est présente dans tous les grands magasins, boutiques et parfumeries. S'ajoutent aux parfums des cosmétiques avec crèmes, maquillages mais aussi des accessoires pour le bain et la maroquinerie arrêtés en 1999.

 

    C'est lors de l'inauguration du nouvel institut Guerlain sur les Champs-Elysées qu'une nouvelle fragrance apparait, ainsi que la Collection privée constituée d'une dizaine de fragrances rares. Jean-Paul Guerlain signe l'extrait créé pour fêter la réouverture de sa maison avec un flacon de cristal baccarat et son collier de perles baroques. Son nom: Guerlain évidemment en écho à la devise du fondateur: " La gloire est éphémère, seule la renommée dure."

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site