L'importance du flacon

L'importance du flacon

 

 

    Le parfum ou plus précisement la fragrance, est immatérielle. On pourrait donc se demander comment faire la promotion d’un parfum, puisque les moyens utilisés par la publicité sont principalement visuels ou auditifs (journaux, magazines, affiches, radio, télévision etc.)  Bien sûr, il est possible de distribuer des échantillons, mais ce moyen est coûteux ou de faible diffusion.

Bien au delà d'un simple contenant, le flacon reste un merveilleux faire-valoir pour un parfum car c'est lui qui constitue le point d'entrée avec les fragrances. Sa forme, sa couleur, sa matière doivent traduire le caractère, la séduction et la personnalité de ce qu'il contient et l'image de la marque. Designers et verriers sont ainsi mis à contribution pour concevoir et fabriquer un habillage qui matérialise un rêve odorant, qui allie art et industrie.

 Le flacon au fil du temps

    Un flacon est un récipient à toilette, mais le terme le plus utilisé est celui de flacon de toilette. Il est employé pour le parfum, pour le vinaigre de toilette, pour l’eau de mélisse. La bouteille peut être en céramique, en métal, en verre. Ses dimensions sont variées, de formes géométriques diverses (carrées, rectangulaires, boules, …). Il est fermé par un bouchon, minimum, et ce hermétiquement afin d’éviter l’évaporation du contenu composé de liquides parfumés.

    Il faut remonter à l’Antiquité, et notamment dans l’Egypte Antique pour trouver les premiers contenants en pierre et albâtre (variété de gypse, roche minérale à grains fins) parfaitement étanches et frais. Des pots en argile sculptés d’animaux et de personnages ont aussi été utilisés. Les morts, en Egypte, étaient enterrés avec leurs flacons.

 

 

 

 

XV siècle avant J.C. : premiers flacons en verre (non poreux mais aussi très légers). Verres blancs, un peu plus tard, flacons aux couleurs brillantes.

Chez les Grecs, ce sont des flacons sous forme de vases peints ayant la forme d’animaux. Retour au verre avec des formes d’animaux, des grappes de raisin, des fruits, des coquilles et des poissons.

A Rome, les flacons portaient des pierres précieuses creusées et sculptées.

En Europe, les matériaux utilisés sont le verre, l’or, l’argent, la porcelaine, les pierres semi-précieuses et les coquilles. D’impressionnantes collections existent dans les musées consacrés aux parfums, notamment à Grasse. Au départ, ils étaient utilisés sous forme d’encens. D’autres étaient portés, boucles d’oreilles argentées parfumées, ceintures, anneaux.

    Il faut saluer le travail des bijoutiers, orfèvres qui ont oeuvré.Des boîtes contenant une éponge imbibée de parfum pouvaient être sorties et inhalées à tout moment.

 Au XII siècle, c'est la porcelaine qui apparait.

Vers la fin du XVIIIe, les flacons subissent un grand changement par l’influence de l’Art Nouveau: les bouteilles sont traditionnelles mais l’étiquette et la boîte à parfum sont composées de motifs floraux dont de nombreux exemplaires ont été créés pour Roger et Gallet. Le cristal fait son apparition pour des bouteilles luxueuses avec des chapeaux en laiton. 

    Les nouveaux parfums, donc nouvelles créations, dans les années 1910 ont amené des noms et des bouteilles plus élaborés, lancés suivant certaines saisons. Guerlain a utilisé des flacons en forme de vase pour “Voilà pourquoi j’ai aimé Rosine” et “Muguet”. Sa bouteille en forme de triangle est pour “Le Mouchoir de Monsieur”. Coty demande à Lalique de créer ses bouteilles de parfums, lequel continue pour ses propres créations et pour celles de Molinard, Houbigant et autres. Paul Poiret a conçu des modèles orientaux pour ses parfums. Un des flacons était en verre clair avec un bouchon en verre coloré, décoré de glands d’or.

    Après la première guerre mondiale, de nombreux Américains ont rapporté chez eux des parfums parisiens, d’où leur essor et leur évolution. Les nouvelles maisons s’attardent plus sur le visuel. Les bouteilles Baccarat ont été utilisées par la plupart des grandes marques dont les célèbres: “Le papillon argent” (hexagone vertical en cristal rose avec ornement argenté) et “Astris” (forme étoilée).

    En 1921, c’est une révolution avec le N° 5 de Chanel tant dans sa conception olfactive que dans sa présentation (bouteille masculine accessible aux femmes).

 

    La crise de 1929 ralentit considérablement le marché mais les grandes maisons de cristal continuent. L’inspiration vient des grands films hollywoodiens, des grandes villes du monde ou des bateaux de luxe. Après la deuxième guerre mondiale, de nouvelles maisons se créent. Dior a un regard classique sur le luxe et l’élégance. Nina Ricci est connue pour ses créations féminines et romantiques.

    Dans les années 50, les romans inspirent les parfums et Lancôme crée une édition spéciale chaque Noël pour “Magie” (bouteille sphérique avec des étoiles dans une boîte en cuir ou satin).

    Pour cette époque contemporaine, Pierre Dinand conçoit des flacons dont l’approche est moderne et le flacon devient l’expression du parfum. Il a utilisé les plastiques dernier cri.                                                 

     Serge Mansaud, lui, se concentre sur la nature en employant des fleurs, des pierres et des chutes d’eau. Les bijoutiers se mettent aussi à la création de leurs parfums, lesquels deviennent de véritables bijoux.

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site